Une transmission tout en douceur au Cerf à Marlenheim

7 mois ago dans Bas-Rhin, Blog, Evenements, Hotel, Restaurants

« Transmettre est la plus belle récompense » nous confie Michel Husser avec émotion.  « L’acte de gestion le plus noble et le plus élaboré à la fois. Le plus noble dans le sens où il implique une prise de conscience de sa propre relativité et le plus élaboré dans la mesure où il suppose que le dirigeant en place fasse les choix les mieux appropriés et se donne les moyens de les concrétiser. J’avais 23 ans lorsque mon père m’a fait confiance. Aujourd’hui, je donne les clés de la maison familiale à mes filles Clara et Mélina avec Joël Philippes en cuisine. »

Le Cerf est sorti du bois lundi dernier et ce n’est pas son habitude de se faire remarquer ! Michel Husser a réuni sa famille, ses amis, ses fidèles collaborateurs et ses anciens de cuisine pour annoncer la nouvelle partition. L’avenir appartient au jeune trio au Cerf désormais ! La saga de la maison fondée en 1930 par Paul Wagner, l’arrière grand-père de Michel, continue…

Clara et Mélina Husser vont s’occuper de la vie du restaurant &l’hôtel et développer une clientèle d’affaires. Joël Philipps de retour, prend les rênes de l’équipe de cuisine. Il avait 17 ans lorsqu’il est arrivé au Cerf. Du Brevet professionnel au poste de second, Joël y est resté 8 ans avec une belle parenthèse de 8 mois à l’Auberge de l’Ill avant de rejoindre le Meilleur Ouvrier de France Romuald Fassenet au Château du Mont Joly dans le Jura. Puis Joël a ouvert avec sa femme Sarah « Esprit Terroir » à Strasbourg, une délicieuse table qui décrocha une étoile Michelin après 8 mois d’exploitation !

Dans un premier temps, Joël Philipps ne va pas créer de rupture avec les plats signatures et la carte. « C’est tout en douceur qu’il proposera ses recettes personnelles. Ce qui compte à mes yeux, c’est que l’esprit du Cerf perdure, à savoir la conjonction entre tradition et innovation, la sélection rigoureuse des fournisseurs, essentiellement locaux, le travail de produits de première qualité, le respect et l’écoute du client et l’harmonie sans faille entre l’équipe dirigeante et ses collaborateurs. »

La salle s’est refait une beauté selon les envies et objectifs du trio. Les plafonds ont été repeints en blanc avec quelques nuances de gris pour apporter plus de lumière tout en conservant l’essentiel de l’âme du Cerf. Pour symboliser le changement tout en préservant la continuité, le logo du Cerf a été actualisé.

Vous l’avez bien compris, Michel Husser ne rend pas son tablier mais fait un pari sur la jeunesse ! Il va avoir le plus beau rôle, celui de coach. Ensemble, tous les 4, ils vont poursuivre l’histoire du Cerf que nous vous invitons à re-découvrir.

Une transmission tout en douceur au Cerf à Marlenheim 24