Une journée hors du temps, dans le train des Brasseurs

3 années ago dans Blog, Etoiles d'Alsace, Evenements

Dimanche 15 juin, 5h30 : Le train des Brasseurs est en gare de Kehl pour une grande journée d’exception ! Composé de 13 voitures à l’ancienne avec des compartiments pour 4 ou 6, la locomotive est une pièce de musée. Elle a sillonné l’Allemagne de l’Est à partir de 1968… L’organisateur, Bernard Rotman invite les voyageurs à gagner leur voiture. C’est le patron du bar « Les douze Apôtres » à Strasbourg, un passionné de la bière et d’histoire.

La Brasserie Licorne à Saverne a embarqué 80 futs, soit 2400 litres de bières !  Au programme, la dégustation de la Black Licorne, l’Elsass Licorne et le fameux Magnum Grand Cru. A 6h30, les paysages de Forêt Noire et du Palatinat défilent par la fenêtre et cela sent bon le café et les croissants. Notre vitesse de croisière est de 100 km/h.

Les premières bières sont servies vers 9 heures : Brasseries Licorne, Perle, Uberach et Schutzenberger. Puis vient le temps de la dégustation du nouveau fromage de Cyrille Lorho « Le régal des Brasseurs » au lait cru à pâte pressée non cuite, affiné à la bière Black Licorne pendant 3 à 4 semaines. Cyrille et Christelle font leur show avec entrain avec leurs amis Meilleurs Ouvriers de France, les « Cheese Angel’s.

Une croisière sur la Moselle est orchestrée pour le déjeuner, signé Etoiles d’Alsace. La marchandise est arrivée par camionnette avec Fernand Mischler et Maurice Roeckel. Nous déchargeons nos petits plats en musique. »L’Alsace est la seule région de France qui peut se targuer d’avoir une double culture brassicole et viticole. Ce train de la bière contribue à tirer la bière vers la haut » précise Maurice.

Quatre heures au fil de l’eau à se laisser bercer par les sublimes paysages, sous un agréable soleil. Nous montons le buffet composé de 33 recettes. En voici quelques unes pour vous mettre « la bière à la bouche »: tartare de harengs, gravlax d’ombre chevalier, gelée d’anguille, ballottine de sandre et d’anguille fumée, royale de foie gras et confit de choucroute, terrine de crustacés et tête de veau à la bière, pressé de lapin à la graine de moutarde…puis balade fromagère au gré des bières suivie de Tendresses, Forêt Noire, Royal Chocolat, Hawaïen, mini verrine à la fleur de bière.

A bord, Gilbert Koelher de l’Auberge du Cheval Blanc à Westhalten, Matthieu Koenig de l’Arbre vert à Berrwiller, Marc et Maxime Wucher du Parc à Obernai, Marco Arbeit de l’Auberge St Laurent à Sierentz, Jean Albrecht du Vieux Couvent à Rhinau, Caroline Van Maenen du Relais de la Poste à la Wantzenau, Patrick Fulgraff du Traiteur Fulgraff à Colmar et Cyrille Lorho de la Maison Lorho à Strasbourg.

Certains n’ont pas pu venir mais ont contribué au raffinement du buffet : Jacqueline et Samuel Balzer de la Boucherie-charcuterie-traiteur Riedinger-Balzer, Michel Husser, du Cerf à Marlenheim, Pascal Bastian du Cheval Blanc à Lembach, Bernard Leray de la Nouvelle Auberge à Wihr au Val,  Ludovic Kientz du Crocodile à Strasbourg, Fabien Mengus du Cygne à Gundershoffen, Jean-Marc Kieny de La Poste à Riedisheim, Philippe Gaertner Aux Armes de France à Ammershwihr, Eric Westermann du Buerehiesel à Strasbourg, Jean-Michel Eblin du Maximilien à Zellenberg, Philippe Volck de la Pâtisserie Kubler à Strasbourg et Daniel Rebert de la Pâtisserie Rebert à Wissembourg.

 

Nous accostons dans le village coloré de Cochem et reprenons notre train légendaire direction Coblence. Balade puis un dernier casse-croute brassicole autour du cochon avec la dégustation des bières Koblenzer.

Nous rentrons en longeant le Rhin romantique et son emblématique loreleï, les lumières du jour se réfléchissent dans le fleuve. Bernard Rotman est heureux. « La réalité est mieux que le rêve. Tout s’est bien articulé », nous confie t-il. Un voyage hors du temps qui nous laissera à tous un GRAND souvenir.