8 artisans à la Foire Européenne de Strasbourg – Samedi 14 septembre

4 années ago dans Bas-Rhin, Blog, Boucherie-charcuterie, Boulangerie, Evenements, Fromagerie, Haut-Rhin, Patisserie, Traiteur

C’était une première pour Etoiles d’Alsace, une opportunité saisie pour valoriser les artisans en partenariat avec la Chambre de Métiers d’Alsace. Tout au long de la journée, ils se sont relayés pour offrir au public, venu nombreux, des démonstrations de prestige. Tous les métiers étaient représentés : la boucherie-charcuterie-traiteur, la boulangerie, la pâtisserie et la fromagerie.

Samuel Balzer de la boucherie-charcuterie-traiteur Riedinger-Balzer  a ouvert le bal avec une recette de  tartare  de veau aux amandes, un carpaccio de canard à l’oriental et un tartare de bœuf à l’asiatique. Selon lui, « l’initiative est excellente même s’il reconnaît avoir du mal à être démonstratif lorsqu’il coupe le tartare au couteau ! L’opération est délicate pour ne pas y laisser un bout de doigt en public  …!  »

Plus tard, l’heure était au sucré et le fameux moelleux chocolat-framboise de Daniel Rebert de la pâtisserie à Wissembourg. Une spécialité de la maison ! « C’est toujours sympa de faire des démonstrations pour échanger avec le public et les recettes ont été distribuées avec succès ! » nous a-t-il confié.

Puis vint l’heure de la spécialité haut-rhinoise avec le célèbre « Brie au Kirsch » apprécié depuis plus de 30 ans. Jean-Pierre Bechler qui a toujours prôné l’efficacité des démonstrations pour séduire et intéresser le public. « Certains diront que cette démarche est tout à fait du Jean-Pierre Bechler et je suis d’accord ! Quant au succès de mon brie au Kirsch, j’avoue ne pas être étonné et heureusement j’en avais prévu en nombre ! » nous a-t-il avoué avec satisfaction.

A l’heure du goûter,  les enfants se frottent les mains ! Visiblement, le public du Hall de l’artisanat aussi … La tarte mirabelle en textures de la Pâtisserie Kieny tombait à point. « Nous connaissons habituellement la pâte brisée, au four avec le flanc que l’on rajoute à la fin.  Mon interprétation surprend car on ne voit pas ce qui est à l’intérieur : une compotée de mirabelles sans sucre ajouté » précise Laurent Kieny. Ce dernier point séduit de plus en plus les gourmands avertis  « J’ai relayé cet atelier sur ma page Facebook avec beaucoup de plaisir » ajoute t-il.

Connaissez-vous  le fromage revu et corrigé par Cyrille Lorho : Roquefort, crème de banane et chocolat ?   « Ce 2 en 1 a intrigué : fromage et dessert ! C’est une idée moins académique et qui évite le choix cornélien en fin de repas !» s’est exalté notre meilleur ouvrier de France de la Maison Lorho.

Jacky Quesnot de la fromagerie Saint Nicolas à Colmar a présenté des fromages affinés et entiers associés à des vins d’Alsace. « Car contrairement aux idées reçues, 80% des fromages vont divinement bien avec le vin blanc ! » Nous avons partagé quelques conseils : un fromage de chèvre frais avec du muscat ou du Sylvaner, un fromage de chèvre plus affiné avec un Riesling, un comté de 18 mois avec du pinot gris, et la fourme d’Ambert avec un Gewurztraminer. « Nous devrions rééduquer le palais à des goûts oubliés » lance Jacky avec son sourire généreux.

Avec ce délicieux fromage, un bon pain s’imposait ! Comme celui de Pains Westermann à Strasbourg.  Eric Westermann a réalisé une spécialité de la maison : le rahmkuchen (gâteau à la crème)  « Je suis fier d’être artisan depuis une bonne année grâce à la boulangerie. Le contact avec le public est toujours aussi riche d’échanges. On transforme la matière brute pour offrir au final un délicieux produit en racontant les étapes ! Certaines ont été réalisées en amont car la pâte à la brioche est trop longue à lever ! »

Philippe Volck de Pâtisserie Kubler à Strasbourg a clôturé cette journée  avec la confection de verrines « senteurs des îles », autour d’un public toujours attentif. Hommage bien inspiré au pays invité : le Vietnam et son fruit du dragon : « Le coulis au fruit de dragon – la mousse coco et ses boudoirs ont eu du succès pour l’originalité des saveurs. Nos papilles sont friandes de nouveautés ! »

La Scène des métiers a, le temps d’une journée, permis de valoriser nos métiers et nos produits. « S’arrêter, regarder et s’intéresser, échanger et  goûter !  » : n’est-ce pas l’essence de ces manifestations ? Rappelons aussi que les artisans d’Alsace sont des artisans d’excellence…qui ont le gout du travail bien fait.